Le mouron des oiseaux

Noms communs : Stellaire intermédiaire, Stellaire moyenne, Morgeline, Mouron blanc, bec-de-moineau,  fleur en satin, herbe de langue, herbe à Bolduc

Nom latin : Stellaria media

famille : Caryophyllaceae

Semis : de janvier à déc.
Récolte : de janvier à déc.
Multiplication : semis
Exposition : Soleil et mi-ombre
PH du sol : Sol argileux, sol calcaire, sol sableux
Période de floraison : mars à septembre

Description :
Commune sur le continent européen, Stellaria media, appelée également mouron blanc ou mouron des oiseaux est une plante annuelle, bisannuelle ou parfois vivace, à tiges étalées ou dressées, ramifiées avec des petites fleurs à peine visibles, blanches de 8 à 10 mm aux 5 pétales profondément fendus jusqu’à la base, laissant entrevoir des sépales de même longueur à bords minces (ce qui donne à penser à tort qu’il y a 10 pétales). Appelée stellaire à cause de ses fleurs à l’apparence de petites étoiles blanc (stella : étoile en latin), cette plante couvre habilement les sols d’un épais tapis vert.

Le rapport Ca/P est de 1.48, il est riche en calcium, magnésium, vitamine A et vitamine C. Cette plante contient une faible quantité de saponines, contrairement au mouron rouge qui lui, en est très chargé et toxique, il est donc prudent d’en attendre la floraison avant de le proposer aux tortues.

Il fleurit toute l’année, ce qui est intéressant pour la distribution en hiver des tortues non hibernantes et les exotiques.

Le saviez vous ? :  « mouronnier » était une profession, au XIX ème siècle, la capacité du mouron à s’épanouir dans les terrains vagues a sauvé des centaines de miséreux. En effet la vogue des oiseaux domestiques que connaît cette époque leur permet de s’orienter vers l’activité de mouronnier – autrement dit « marchand de mouron ». Les animaleries ont eu raison de ce petit métier gagne-pain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *