La Sulcata

Centrochelys sulcata  (Miller, 1779)
Taxonomic Serial No.: 949761 

 

Une des plus admirées et connue en tortue exotique, la Centrochelys sulcata ou La Tortue sillonnée ou encore Tortue à éperons, est la seule représentante du genre Centrochelys. Elle est considérée comme la troisième plus grosse espèce de tortues terrestres, juste derrière la tortue géante des Galápagos et la tortue géante des Seychelles.Nous pouvons rencontrer la Sulcata dans l’Afrique sub-saharienne : en Mauritanie, Au Sénégal, au Niger, au Mali, au Tchad, en Ethiopie et au Soudan.

C’est une tortue imposante, la femelle pouvant atteindre 50/60 cm pour un poids d’une 60 aines de kilos et le mâle environ 80 cm pour un poids ne dépassant pas les 110 k généralement. Excellente fouisseuse elle peut creuser des terriers de plus de 20 mètres.

 

La dossière de couleur plutôt marron clair tirant sur des tons crème pouvant varier jusqu’au brun orangé, son homochromie (camouflage) est parfaite avec son habitat d’origine, ce qui lui permet de se fondre dans son biotope qui se compose généralement de zones sablonneuses et de bosquet d’acacias. Donc nous constaterons que les populations de l’ouest seront plus orangées que celles de l’est qui seront plus blanchâtres, ceux qui correspondraient à la couleur des sables des diverses régions.

Elle possède une tête triangulaire, équipée d’un bec en partie supérieure et de dentelure sur la mâchoire inférieure. Les mâles possèdent des gulaires très pointus et en forme de fourche à l’avant (en Y) tandis que les femelles ont généralement des gulaires qui se touchent toujours en forme de pointe à l’avant de sa carapace. Elle détient une morphologie de fouisseuse, puissante machine de guerre « un vrai Bulldozer », une tortue aux muscles bodybuildés qui serait capable en chargeant d’un coup de carapace de briser un membre humain, en effet pourvue de membres robustes, puissant et recouvert de plaques écailleuses, présentant de nombreux ergots plutôt longs lui permettant de creuser des sols très arides. Elle est dotée de 5 griffes à l’avant et de 4 à l’arrière.

C’est une tortue qui demande énormément de place, de temps, et de moyens financiers. On ne peut pas se lancer dans la possession de celle-ci sans avoir pris un minimum de précaution et de renseignements.

La maintenance en captivité n’est pas évidente si nous avons peu de connaissances à son sujet. La Sulcata n’hiberne pas étant une tortue exotique, donc elle vivra une partie de l’année en terrarium (tant que le spécimen serra de petite taille) et de mai à septembre selon les conditions climatiques pourra avoir un enclos extérieur aménagé et adapté à l’animal (a taillé adulte elle aura besoin d’une pièce extérieure aménagée de type chalet garage pour nous permettre une reconstitution d’un terrarium géant et adapté). C’est un animal diurne (qui vit le jour) et par conséquents héliophiles (du grec Helios, le soleil, et philos, ami) donc une espèce ayant d’importants besoins en lumière et de chaleur pour se développer.

La température minimale vitale, est d’environ 35/36°C. On lui fournira donc un point chaud (juste sous la lampe) à 38°C/40°C. La nuit, la température peut descendre à 25°C/20°C, cette différence entre les températures du jour et celles de la nuit, est indispensable afin d’éviter tout dysfonctionnement de la glande thyroïde. Les températures en dessous de 12° peuvent lui être fatales!

Il faut un reconstituer au mieux le biotope naturel, l’éclairage devrait être donc suffisant en moyenne d’une durée de 13h/jour, pouvant aller jusqu’à 15h/jour l’été, ceci permettant de synchroniser les cycles sexuels. (On privilégiera une lampe UVB/UVA auto-ballastée).

Vivant dans des zones arides son hygrométrie sera à contrôler pour ne pas dépasser les 40%, en terrarium on veillera à lui maintenir une bonne humidité sous la cachette, pour reconstituer le terrier qu’elle creuserait en biotope naturel, ou dans leur futur enclos extérieur.

L’alimentation de celle-ci sera composée en majorité d’une ration composée de 50% de graminées frais (herbe, gazon etc.…), 30% de foin sec, 15% d’herbacées et 5%s de fruits.

La Centrochelys sulcata est inscrite en annexe II de la CITES et en annexe B de la législation européenne.
Annexe Cites : II depuis le 01 juillet 1975
Annexe B du règlement CE 338/97

Arrêté du 08 octobre 2018 : détention, en France, soumise à autorisation dans la limite de 10 spécimens.

La pensée N°26  » Sulcata, petite tortue deviendra grande! «